FranceAgriMer promet de rattraper son retard

par | A la UNE, Non classé, Revue de presse | Aucun commentaire

FranceAgriMer promet de rattraper son retard Lors du conseil spécialisé vins du 19 avril, FranceAgriMer a présenté un calendrier de paiement des aides OCM. 85 % des dossiers de demande d’aide pour les plantations de 2016 seront soldés d’ici au 30 juin. Voir le lien : http://www.vitisphere.com/actualite-85093-FranceAgriMer-promet-de-rattraper-son-retard.htm Source Vitisphere Vendredi 21 avril 2017 article écrit par Bertrand Collard   DEVEUM est un cabinet de conseil spécialisé en Sourcing Financier pour les Sart Up et les PME. Pour plus de renseignements sur nos offres d’accompagnement dédiées au secteur vitivinicole, Contacter DEVEUM au +33(0)4.84.25.18.60 ou par e-mail : contact@deveum.fr.  

En savoir plus

Quelques grands succès technologiques

par | A la UNE, Actualités économiques, Smart cities | Aucun commentaire

Revêtement routier photovoltaïque, Colas, 2015.             Au fil de ces articles, nous avons tenté de vous montrer dans quelle mesure la ville intelligente est novatrice, et représente un marché incontournable pour les acteurs publics comme privés. Pour clôturer ce discours, nous souhaiterions vous faire part de certaines technologies révolutionnaires qui ont été développées au sein de la thématique, car plus encore qu’un concept ou un marché, la smart city est un moteur d’innovation.             La photo ci-dessus dévoile ainsi un revêtement routier dont un seul kilomètre linéaire suffirait à alimenter l’éclairage d’une ville de 5 000 habitants* ! L’entreprise Colas, une filiale de Bouygues, a réussi ce pari technologique à l’aide de cellules photovoltaïques enrobées dans un substrat multicouche, et capables de produire de l’électricité grâce à l’énergie solaire. L’innovation « Wattway » a nécessité cinq années de R&D, menées en collaboration avec l’Institut National de l’Energie Solaire (INES).             Les technologies numériques fleurissent également dans le cadre de la ville intelligente : application mobile pour acheter et valider son titre de transport, abribus multi-services avec connexion Wi-Fi, tablettes numériques pédagogiques, applications pour se garer, péages urbains… Les technologies de la smart city changent peu à peu le fonctionnement de la ville et le mode…

En savoir plus

Les objectifs de la ville de demain : vers des opportunités « business »

par | A la UNE, Actualités économiques, Smart cities | Aucun commentaire

Smart Grids, smart waters, smart cities : la montée en puissance, Cayola construction, 2 juin 2016.         Un quart du marché des smart cities est constitué par le marché de l’énergie, l’un des plus conséquents au monde. Le stockage de l’énergie devrait notamment représenter 30 milliards d’euros en France*. Comme le démontre les chiffres ci-dessus, les réseaux électriques intelligents (smart grids) vont par exemple occuper une place de premier rang dans l’économie française, au cours des années à venir.         Cette tendance ne s’arrête pas aux frontières de l’Hexagone, puisque l’Union européenne a adopté une stratégie énergétique avec des objectifs chiffrés à l’horizon 2030. Il s’agit entre autre de porter la part des énergies renouvelables à au moins 27% de la consommation totale, et d’améliorer l’efficacité énergétique d’au moins 27% également. L’élaboration de villes intelligentes au travers de l’Europe répond à ces enjeux, et appelle au développement de nombreux secteurs. Une étude de la Commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie du Parlement européen a regroupé ces domaines stratégiques dans le graphe ci-dessous, une projection de la situation en 2030 : Outre les réseaux intelligents et les compteurs, la rénovation énergétique des bâtiments et les transports sont des…

En savoir plus

Comment Wooxo s’est différencié dans la cybersécurité

par | La presse parle de nos clients | Aucun commentaire

La startup, basée à La Ciotat, édite des solutions logicielles permettant de sauvegarder et synchroniser les données. Une spécialisation qui joue à plein son rôle dans un univers où la cybercriminalité touche de plus en plus les TPE/PME. En Europe, une TPE/PME sur deux a été touchée par un acte de cybercriminalité en 2016. Une statistique qui pose suffisamment clairement le problème de la cybersécurité pour ce qui est des petites et moyennes entités. Un contexte que Wooxo appréhende depuis sa création en 2010. Si ses solutions ont pour but de sauvegarder les données, elles sont aussi, de fait, essentielles dès lors qu’il faut récupérer ce qui a été endommagé ou perdu. Activité rémunératrice « Depuis cinq ans, l’activité cybercriminelle est la raison n°1 de perte et de fuite des données. Wooxo permet de protéger les données et de les restituer après sinistre, rapidement et le mieux possible« , dit Luc d’Urso. Le PDG de la startup provençale indique ainsi que la rançongiciel – cette cyber attaque qui consiste à crypter les données et à exiger une rançon pour obtenir les clés de déchiffrement – est l’attaque n°1 dont sont l’objet les TPE et les PME. Et d’expliquer que, si cette vague…

En savoir plus

iProtego. La startup mise sur les États-Unis

par | La presse parle de nos clients | Aucun commentaire

Numérique. La startup marseillaise iProtego, positionnée sur la gestion de l’identité numérique, souhaite ouvrir une filiale aux États-Unis afin de s’y développer. Nettoyeur de réputation. La startup marseillaise iProtego, créée par Ludovic Broyer, qui ambitionne de démocratiser le nettoyage de l’identité numérique, va participer au prochain CES de Las Vegas, via Aix-Marseille French Tech et part à la conquête du marché américain. Elle va profiter de sa participation au CES pour s’installer aux États-Unis et proposer sa plateforme Osculteo, seul service en France à destination des particuliers. « Nous voulons redonner aux internautes, le contrôle de leur identité numérique. J’ai travaillé comme chasseur de têtes et je me servais de google et des réseaux sociaux pour faire de la veille ou trouver des candidats. J’ai été révolté de voir la façon dont l’information nous concernant est finalement utilisée sans même que nous en soyons informé. Je suis favorable au web 2.0, mais je pense que nous devons avoir les moyens de gérer notre vie privée », explique Ludovic Broyer. Diagnostic de réputation iProtego a ainsi mis en place une plateforme web, baptisée Osculteo, qui permet à tout un chacun de réaliser son diagnostic réputation et vie privée de façon gratuite. «…

En savoir plus

Weavup. L’Amérique du Nord en 2017

par | La presse parle de nos clients | Aucun commentaire

Numérique. La start-up toulonnaise Weavup part à la conquête des réseaux français et nord-américains avec l’ambition de favoriser le lien humain dans la vie réelle. L’idée de Weavup est née lors d’une pause déjeuner au Jardin des Tuileries. « Ce jour-là, j’aurais aimé partager ma pause avec une personne de l’un de mes réseaux », raconte Sylvain Bourrier. Depuis, l’idée a fait son chemin, une entreprise a été créée, un associé installé à Paris, Samy Seguin a rejoint l’aventure, le service a été lancé en mai 2016 pour EY Luminy et l’Union patronale du Var et un slogan résume la philosophie : « La vie est pleine d’opportunités, saisissez-les ! ». Réseauter autrement En se basant sur la géolocalisation et un algorithme breveté de calcul d’affinités, Weavup – littéralement, tisser des relations vers le haut – veut favoriser le lien humain dans la vie réelle, les relations pertinentes et enrichissantes. Les réseaux adhèrent sur abonnement avant d’inviter leurs membres à s’inscrire et compléter un profil strictement privé. « Les seuls éléments connus des autres membres sont les sphères et intérêts communs ». Aujourd’hui, 300 personnes ont téléchargé l’appli et plus de 7.000 personnes, membres de réseaux, sont référencées. Autant de…

En savoir plus

L’Union européenne, vers une communauté de villes intelligentes ?

par | A la UNE, Actualités économiques, Smart cities | Aucun commentaire

       En 2012, la Commission européenne a lancé un partenariat d’innovation pour les villes et les communautés intelligentes. D’après le communiqué de presse à ce sujet*, près des trois quarts des Européens sont des citadins et consomment 70% de l’énergie de l’UE. D’autre part, les embouteillages représentent chaque année un coût de l’ordre d’1% du PIB de l’UE. C’est pourquoi Bruxelles considère la construction d’un environnement urbain intelligent et durable comme un véritable challenge.            Le but du partenariat européen d’innovation est la mise en commun des ressources pour la recherche dans les secteurs de l’énergie, des transports et des TIC. L’initiative aboutit à des projets de démonstration développés en partenariat avec les villes européennes. Six clusters ont été constitués selon les axes d’intervention suivant : mobilité urbaine durable, quartiers et environnement bâtis soutenables, infrastructures intégrées, place des citoyens, planification et gestion intégrées, financements et marchés publics. Ces clusters rassemblent des partenaires se réunissant pour partager des connaissances et des éléments d’expertise sur les problématiques rencontrées. L’Union européenne est donc riche d’entreprises lancées dans la thématique « smart city ».        De plus, dans le cadre d’Horizon 2020, son programme d’innovation pluriannuel, l’UE a créé plusieurs appels à projets collaboratifs sur la ville…

En savoir plus

Papyzouk. Opération de crowdfunding via Bulb in Town

par | La presse parle de nos clients | Aucun commentaire

Agroalimentaire. La marque aubagnaise Papyzouk vient d’automatiser sa production et a lancé une opération de crowdfunding pour financer son développement. « Je souhaite pouvoir automatiser une partie de ma production et utiliser une machine permettant l’inertage à l’azote, qui permettra une meilleure conservation de mon produit », confie Fabien Marie-Luce, qui a fondé la marque Papyzouk en 2011. La machine, d’un montant de 70.000 €, est commandée et devrait bientôt rejoindre les locaux de la petite entreprise installée depuis trois ans à Aubagne, qui s’est lancée courant décembre, dans une opération de crowdfunding, sur la plateforme de financement participatif Bulb In Town, afin de pouvoir doper son développement et de lancer sa boutique en ligne. Papyzouk propose un cocktail à base de rhum, un planteur, élaboré selon une recette artisanale. « Il s’agit vraiment d’une recette familiale qui me vient de mon père », rappelle le dirigeant, issu du monde de la communication. « J’ai créé le nom, le logo et, pendant un an, j’ai fait le marché de Gardanne pour me lancer. Ensuite, j’ai attaqué la grande distribution et les magasins proches ». Intermarché, Leclerc, Super U ont ainsi joué le jeu et distribuent aujourd’hui les produits de l’entreprise….

En savoir plus

Loi de finance 2017 : maintien du Crédit d’Impôt Prospection Commerciale (CIPC) ​

par | Actualités des Financements | Aucun commentaire

L’article 13 du projet de loi de finances (PLF) 2017 prévoyait de supprimer le crédit d’impôt pour dépenses de prospection commerciale codifié sous l’article 244 quater H du CGI. En effet, le gouvernement estimait que ce dispositif est « peu utilisé » et n’a pas fait la preuve de son efficacité « au regard du développement à l’export des PME françaises ».Ainsi, le comité d’évaluation des dépenses fiscales et des niches sociales a attribué la note de 0 à cette dépense fiscale, la jugeant dénuée d’efficacité et considérant que « la mesure ne paraît pas, par elle seule, de nature à produire les effets escomptés ; elle est redondante avec d’autres dispositifs ». L’amendement I-306 présenté par Mme le rapporteur général Valérie Rabault au nom de la commission des finances de l’Assemblée nationale, adopté avec l’avis défavorable du gouvernement, est revenu sur la suppression du crédit d’impôt pour dépenses de prospection commerciale. En définitive l’article 33 (anciennement 13) a maintenu le crédit d’impôt pour dépenses de prospection commerciale. Source : article 33 de la loi de finances pour 2017.  A propos de DEVEUM : Notre objectif : trouver la route la plus sûre et le chemin le plus court, pour obtenir rapidement les bons financements au bon moment. Dans…

En savoir plus

La France surfe sur la vague des smart cities

par | A la UNE, Actualités économiques, Smart cities | Aucun commentaire

La carte des villes intelligentes en France, Journal du Net, avril 2016.             Une vingtaine de villes en France – Nantes, Paris, Lyon, Nice … – ont développé des services intelligents. Les thématiques intrinsèques à la smart city ont la côte dans l’Hexagone ces dernières années. Au travers de dispositifs de soutien (French Tech pour l’économie numérique), d’événements (« innovative city », sur la sécurité des métropoles, le big data & les solutions environnementales) ou de financements (« Villes de demain », PIA*), les politiques publiques encouragent les initiatives en faveur d’une nouvelle ère urbaine.             Le graphique ci-dessous montre notamment la composition du fond « Villes de demain » qui a mobilisé 320 millions d’euros pour la période 2015-2020 à destination des porteurs de projets urbains intégrés et exemplaires en termes d’excellence environnementale et d’innovation. Action Villes de demain du Programme d’Investissements d’Avenir Ce dispositif de soutien exprime la volonté du gouvernement français de ne pas rester en marge du mouvement « smart city ». La démarche parallèle des « éco-cités » renforce cet encouragement à la transition écologique des collectivités locales. Parmi les territoires labellisés souhaitant gagner en attractivité, la ville de Lyon est un véritable leader. En effet, c’est d’abord la première smart city française, rassemblant aujourd’hui…

En savoir plus